6 bénéfices de la réalité augmentée dans l’industrie

D’ici 2020, plusieurs cabinets d’études et analystes prévoient que la part de marché de la Réalité Virtuelle et de la Réalité Augmentée sera d’environ 150 milliards de dollars. Les cas d’emplois et les usages sont multiples : assistance à l’opération sur la chaîne de production, apprentissage en école, utilisation commerciale de configurateurs produit, utilisation en mode dépannage/maintenance pour identifier les problèmes et les résoudre…

6 avantages de la Réalité Augmentée dans l’industrie

1. Mettre en synergie le Terrain et le Numérique

Tout d’abord, nous constatons qu’il existe des ruptures de la chaîne numérique entre les systèmes d’information industriels qui gèrent les cycles de vie des produits, et les opérateurs qui les concrétisent au quotidien sur le terrain. Ces ruptures complexifient la compréhension, la réalisation et le suivi des processus. Elles font obstacle à la productivité.

Qu’est-ce qui change avec la Réalité Augmentée ?

  • Prenons l’exemple d’une ligne de production.
    Analyse rapide : La Réalité Augmentée va aider l’opérateur à détecter rapidement que le modèle CAO initial “Tel que conçu” est différent du modèle réel fabriqué “Tel que construit” car les 2 modèles pourront être “superposés”.

 

  • Rapports précis : La Réalité Augmentée permet galement de générer des rapports précis interfacés avec les différents systèmes d’information de l’entreprise.
  • Fluidité de l’information : Ces rapports font remonter l’information du terrain vers le bureau d’études, des méthodistes, du contrôle qualité, …
  • Exploitation des données optimisée : Une solution de Réalité Augmentée connectée aux systèmes d’information (ERP, MES) permet d’exploiter ces données numériques (le modèle CAO) sur le terrain, et d’exploiter la donnée terrain (capture du réel visualisé) dans les systèmes numériques.

La Réalité Augmentée crée alors une forte synergie entre les espaces numériques et les espaces opérationnels humains, vecteur de performance !

2. Améliorer l’apprentissage

La Réalité Augmentée (RA ou AR) consiste à superposer du contenu virtuel 3D sur la réalité elle-même à travers l’installation d’un système projectif, ou sur une image de la réalité (film en direct ou préenregistré). Elle diffère de la Réalité Virtuelle (RV ou VR) qui est une immersion dans un environnement entièrement virtuel, qui peut occasionner des effets de mal de mer ou claustrophobie à long terme.

Apprendre plus facilement avec la Réalité Augmentée ?

La Réalité Augmentée mêle subtilement réalité et informations virtuelles, ce qui permet d’expliquer des phénomènes complexes (radiation, perturbation électrique, déformation, …) tout en les rapportant à l’échelle de l’environnement réel.

  • La réalité augmentée permet de facilement localiser et identifier les éléments à manipuler.
  • L’apprentissage est « gamifié » (transformé en jeu) mais en restant dans un environnement réel.
  • Les opérations à effectuer sont décrites et localisées plus clairement que sur une notice papier :
    sollicitation de la mémoire Kinesthésique (apprentissage par le geste) et visuelle.
réalité augmentée dans l'industrie
réalité augmentée dans l'industrie

3. Gagner en productivité

 

Avec la Réalité Augmentée, les opérations à effectuer sont précisément localisées et explicitées, ce qui lève toute ambiguïté de montage ou de maintenance. Les erreurs de manipulation des outillages (mauvais sens, mauvaise préhension, …) étant éliminées, les bénéfices directs sont :

  • Une optimisation des temps de manipulation et d’opération
  • Utilisation correcte des matériels
  • Une exécution de la bonne tâche au bon moment

La Réalité Augmentée permet également d’éviter certaines opérations manuelles de localisation ou d’identification des éléments, qui sont parfois consommatrices de temps.

Lire aussi : L’usine du futur, c’est quoi ? Définition et exemples

4. Renforcer la sécurité

Les environnements d’intervention sont parfois très sensibles pour l’opérateur. La localisation exacte des informations et le détail précis « in situ » des zones à risques permettent une vigilance accrue limitant les accidents. Avec la Réalité Augmentée, les interventions sur des éléments à caractères dangereux pour l’opérateur (ex : produit chimiques/ électricité) sont sécurisées grâce à l’identification des éléments sur lesquels intervenir.

réalité augmentée dans l'industrie
réalité augmentée dans l'industrie

5. Diminuer les temps de mises à jour

 

Le principe de la Réalité Augmentée est d’augmenter une scène réelle avec des informations virtuelles.

Mise à jour avec la Réalité Augmentée ? Exemple : si la description d’opérations doit être modifiée, vous n’aurez pas besoin de gérer la scène réelle puisqu’elle reste réelle. Seul l’élément virtuel sera à mettre à jour.

Etant donné que les solutions sont appuyées sur des définitions 3D, la mise à jour peut se propager automatiquement du bureau d’études à la ligne de production, en passant par les méthodes et les qualiticiens.

Lire aussi : Industrie 4.0 : définition et mise en oeuvre vers l’usine connectée

6. Améliorer la qualité

 

Les entreprises fournissent des sous-ensembles mécaniques qui peuvent être expédiés d’un bout à l’autre de la planète. En cas d’impossibilité de montage du sous-ensemble, il faut alors chercher la cause de l’erreur. Pendant ce temps, la production peut être stoppée avec les conséquences financières que nous imaginons !

Comment intervient la Réalité Augmentée ? Une solution de Réalité Augmentée, déployée sur le site qui crée ces sous-ensembles, permet de vérifier rapidement la conformité d’un montage. En effet, la réalité augmentée permet de faire des contrôles automatiques de présence et de bon positionnement de composants. En détectant ces problèmes en amont, vous limiterez les erreurs et améliorerez la qualité globale des produits.

Le groupe Visiativ propose une solution de Réalité Augmentée qui se connecte directement aux systèmes d’information existants (CAO, PLM, MES, etc.). Cette solution permet d’accompagner les opérateurs. Elle permet d’assister les gestes techniques, faciliter le partage des compétences et optimiser les processus par l’observation terrain. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.


 

Auteur de l’article

Sylvain Delassus, Responsable formations DS VS, BU Services, pour le groupe Visiativ

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
S'abonner à la Newsletter